éclairage Jérémy Chardy – Australie 2013

Excellent parcours de Jeremy Chardy à l’Open d’Australie

Pas une surprise chez les spécialistes…Un des meilleur junior du monde. Vainqueur de tournoi de Grand Chelem  en junior. On le retrouve naturellement dans les meilleurs seniors quelques années plus tard, grâce à du bon travail et une grosse volonté d’y arriver.…

Jeremy « RI » parfaitement aux antipodes. Un binôme paradoxal qui est la clé de la réussite de son jeu : Relâchement et Intensité.

Fidèle à la ligne de conduite de son jeu, qui lui a permis une progression constante. Il a depuis ses débuts, créé de bonnes bases dans son jeu … En effet, les « fondamentaux » de son jeu se sont construits au fil du temps pour le haut niveau. Avec un Jeu inspiré des top 10 actuels,

  • Agressivité tout le temps
  • Peu de coup d’attente
  • Bonne vitesse de balle. Intensité́ physique constante

et

  • excellent déplacement
  • joue juste
  • attitude de gagnant

Lors de cet Open d’Australie, son déplacement s’est amélioré. Il est plus tôt sur la balle.

Comme les top 10, « il  joue le jeu » et  sort les coups au bon moment.

Avec une attitude des top : « ils ne montrent rien – comportement linéaire (pas de trop haut (euphorie) et pas trop bas (détresse). »

Jeremy 2013 : son jeu

Ce que j’observe

1-Des points forts

Toujours ancré autour de ses deux gros point forts : service et coup droit

Dans son jeu– le point essentiel – est son efficacité de son coup droit avec un excellent enchainement service et coup droit

Un coup droit attaque qui fait mal et qui fait peur ; Une frappe avec énormément de vitesse de la tête de raquette et très relâché.

Et surtout le coup droit est mieux maitrisé quand il est moins bien placé.

son amélioration du jeu sur dur continue, grâce à une meilleure variation (jeu plus vers l’avant et l’utilisation du revers slicé) et plus d’enchainement vers l’avant.

2-Perfectionnement de son schéma de jeu / avec de la variation

Il joue moins en cadence. Son coup droit est joué en variation (avec une balle différente pour l’adversaire) et surtout un changement de rythme grâce à son revers à une main. A noter l’excellent apport de ce revers slicé commencé il y a plusieurs années.

3- Meilleur déplacement et meilleure solidité du physique

Bon placement pour « traverser la balle ». Il bouge bien et se trouve près de rebond de la balle. Un bon relâchement et un jeu sans forcer.

4- Plus de Mental 

Rupture avec l’ancien Jeremy, avec beaucoup plus de confiance qui transpire de son jeu. Avant, il n’était pas  pleinement sûr de ses qualités… côtoyer Serena a du le faire du bien… c’est ce que je traduirais par une excellente utilisation de la  « comparaison ascendante » : être en contact et se « comparer » à quelqu’un que l’on estime « supérieur » … qui va permettre d’améliorer son estime de soi, être un carburant à son ambition, sans se fixer de limite, avoir envie de s‘améliorer et se nourrir du succès de l’autre…

5 – retour à la Stabilité

Après la rupture avec son premier cercle autour de Frédéric Fontang, son entraineur du début,  il a vécu, avec le temps,  un deuil salutaire et naturel, sans trop de régression de son jeu. Un jeu d’attaquant demande du temps et de la maitrise. Et de la confiance

Car il a sûrement besoin d’être aimé de son entourage, et d’être dans sa « bulle de bonheur »… il doit y être très bien et donc  il joue bien. A poursuivre…

Retour sur l’ « affaire « … Que dire de Fred (Fontang) et de Jeremy (Chardy)?

11 ans de développement ensemble…une « affaire » en cours entre eux… qui a eu un 1e épisode et le 1e jugement, en faveur de son entraineur, puis il y a l’appel, jugé en 2013.

Je n’en parlerai pas plus.

J’aimerais mieux développer un sujet : ce qui se joue autour de la formation dans la construction d’un champion – le rôle et l’importance des longues périodes, sans revenu et sans valorisation des entraineurs, dans le tennis international et dans tennis français en particulier, surtout pour les indépendants qui sont hors structures fédérales…

Quelle est la valeur du travail quand  le joueur est jeune et en plein développement? Et si il y a de la valeur… comment le valoriser?

Et comment éviter les OPA des grosses écuries, ou des structures fédérales ?

Prochain match

Maintenant, prochain adversaire Murray, avec comme Dangers à éviter :

Une prise de risque trop forte, et un début de 1e set trop fébrile (car comme Gilles Simon lui indique,  Murray, il ne faut pas lui donner trop de lest dès le début de match sous peine de le payer cher…)

Surtout ne pas oublier de garder le schéma de jeu qui l’a amené à ces résultats.

En revanche, attention à « oublier » le match de Cincinnati,  en 2012, où il a dominé l’écossais. Donner trop de crédit à ce match serait une erreur, car le contexte était fort différent : Murray, fourbu de sa campagne olympique et tout heureux de prendre une semaine off, qui a préparée sa victoire à l’US Open. Je dirais même que ce match référence pourrait être favorable au  vainqueur du Grand Chelem de septembre, en le préparant mieux sur le plan tactique au jeu atypique du français et sur le plan du mental en estimant à sa juste valeur un Chardy en pleine forme.

Bon match.

Publicités

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans chardy, news, Tennis, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s