A Gilles …

Il y a 10 ans…déjà … je perdais un copain du tennis, jean michel Jaquot … j’avais écrit “Je garderais en mémoire sa pudeur à nous laisser une image de lui en forme… Un souvenir souriant, et optimiste de la vie. Sa droiture et son port de tête haut, qui pouvait le faire passer comme hautain, n’était que façade naturelle, il y avait que de la superbe chez lui” … et ces mots viennent raisonner, identiques, pour Gilles Daubinet …

J’avais voulu contacter Gilles dès son retrait de ses activités … j’étais très inquiet… il a gardé silence… je garderai en mémoire ce sourire, cet humour, et ce côté un peu triste parfois qu’il semblait cacher…

Gilles c’était un médecin qui a toujours passé du temps pour comprendre le problème. Qui ne s’arrêtait pas à une impression, mais qui cherchait comment aider son patient à récupérer pleinement. Opéré d’un ménisque par lui, je ne sais plus quel genou a été celui opéré … lui, psychologue dans ses conseils, m’avait perçu…”pas de rééducation, laisse faire, 1 mois tranquille…” moi qui était prêt à travailler, dur, tout de suite, à revenir au plus vite… heureux conseils qui m’a permis de revenir sur les terrains, finalement plus vite, avec un genou dégonflé en plein forme … chaque fois, j’avais une confiance dans son diagnostic. Il m’inspirait confiance. Il va me manquer.

Mais, à part le médecin, j’aimais être avec lui , Gilles, comme une personne que l’on aimait rencontrer … un “ grand frère” que l’on ne voyait pas souvent.. toujours content et admiratif de le rencontrer… Comme jean michel… un grand mec qui avait de la prestance … déjà moi, petit jeune sur les tournois de tennis, je le voyais débarquer sur les tournois de plage l’été … On le remarquait…

Gilles le sportif, tennis, rugby, golf, .. il était un grand sportif pratiquant… je me souviens de notre période vélo, et de nos sorties dans les Yvelines, vers saint Nom la Bretèche. Il suivait bien, même dans les côtes … Il aimait le sport… il aimait les gens qui aimaient le sport…

Je ne connaissais pas le Gilles des équipe de France … celui de Roland Garros ou des paillettes… J’aimais le rencontrer seul, dans une forme d’intimité, car je me souviens de le voir, à Roland Garros, avec beaucoup de personnes autour … il n’était pas le même.. il devenait un personnage que je ne reconnaissais plus… pour moi, il était différent seul ou en groupe….je me souviens que l’arrêt de son rôle de FED Cup l’avait marqué .. il a toujours eu la pudeur de garder cette cicatrice… au moins avec moi.

Gilles … septembre 2022…. Une triste nouvelle pour moi, qui a besoin de ses “grands frères de sport” pour apprécier la vie…même si on ne se voit pas souvent, ils sont importants … ils marquent ….Jean Michel, Gilles…

Avec Jean Michel, je le garde dans ma tête sur le court, et pense que lui serait heureux de jouer, de profiter d’être en bonne santé sur un court… alors j’apprécie chaque jour de sport… De Gilles, je vais garder celui qui écoute, et cette sensibilité caché derrière ce côté physique, grand, droit et tête haute, presque un peu hautain, celui des grands clubs parisiens. Aller gratter sous la 1e impression chez l’autre son côté humain et sensible…

Et je vais continuer à profiter de faire du sport, en leurs mémoires.

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans news, sport, Tennis, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s