Rebondir…Yohann Diniz face à un « problème mental »

« plein de choses qui viennent parasiter mon cerveau », Yohann Diniz révèle son blocage actuel, face à une situation non souhaitée…

Plus de revenu régulier pour un athlète qui porte fièrement les couleurs de la France depuis de nombreuses années, dans un discipline peu reconnue dans les medias, sauf quand il s’agit d’agiter les « médailles » aux championnats du monde ou aux Jeux Olympiques… et pour un athlète « qui a toujours joué le jeu », Yohann Diniz est un peu sonné avec l’arrêt de son équipementier.

Il évoque dans l’Équipe du 24 octobre, ses désirs et sa motivation pour « finir sur une note positive »  «Non, je ne veux pas arrêter. J’ai le soutien de la Ligue professionnelle, où je repars une année».

Yohann Diniz, a les Mondiaux de Moscou en objectif futur, et il est conscient de ses capacités mais aussi de sa limite actuelle: «Physiquement, je suis performant, c’est le mental qui est plus que friable, il faut que j’arrive à bien travailler et à être moins anxieux sur l’avenir».

Car actuellement, même avec un discours qui semble positif « rebooster…encore de belles choses à faire… ne rien regretter, et retrouver du plaisir», Yohann Diniz perçoit un déclin de sa batterie mentale « c’est le mental qui a pris le pas sur le physique….et c’est ce que je n’arrive pas dompter pour le moment »

Il parle parfaitement des perturbations mentales « plein de choses qui viennent parasiter mon cerveau »…

Avec la perte de ses revenus, on peut penser que Yohann Diniz perd beaucoup, et la peur apparaît. Une peur de l’inconnu, ou plutôt la peur de quitter une situation qu’il connaissait, à laquelle il était habitué : un cadre financier stable qui lui permettait de faire vivre sa famille, et de se consacrer à son sport, sans (trop) penser.

Dans ce changement non provoqué,  il y a aussi du non plaisir. Il y a quelque chose de douloureux ou désagréable … qui bloque la notion de plaisir.

Il manque sûrement un besoin naturel, celui de la protection pour lui et sa famille : Être rassuré… La protection procure la sérénité

Actuellement, en le lisant, nous pouvons voir qu’il reste très perturbé avec son niveau statut revu à la baisse… sevré en manque de reconnaissance après son échec Olympique, abandonné par son sponsor, il a sûrement perdu en qualité d’estime de soi…

Une question pour lui à se poser :  « Est-ce que l’idée de ce changement déclenche chez soi une peur exagérée ?

Car si c’est le cas, les pensées négatives sont logiques et naturelles, même saines… se libérer de ce poids, de cette peur, sera le premier levier si il veux sortir de sa spirale mentale destructrice. Pour se sentir en bonne sécurité psychologique, sans danger pour soi, et sans danger pour les autres autour.

Il est important de prendre mieux conscience de cette nouvelle situation et de l’implication sur soi pour avancer plus vite et ainsi gagner du temps pour la reprise de son activité. En effet, cette prise de conscience nous permet de connaître exactement nos désirs et souhaits, souvent un peu cachés….

Il y a un travail sur lui même à faire : « A partir de maintenant, qu’est ce que je veux faire dans ma vie – quelle est ma vision de réussite pour moi ? En quoi je crois qu’est ce que je veux accomplir ici-bas ? Quelle direction (sens) je donne à ce que je fais ?  Qu’est ce qui va faire que je n’y arriverai pas ? Mes séquences de sabotages internes ?         J’ai mes « rêves » en tête – j’ai des projets un peu « fantasmés » – je suis prêt à construire ma « route de vie » – je perçois mes blocages internes et mes messages qui peuvent être positifs et/ou négatifs, et je vois comment elles vont m’aider ou me limiter à réaliser mes rêves. »

Yohann doit identifier ses messages contraignants – C’est la petite voix interne. Sa « conscience coupable » – Celle qui nous rappelle les comportements et les attitudes que nous devons avoir (/ à soi, aux autres et au monde), souvent les miens mais dans lesquels j’ai intégré inconsciemment dans mon dialogue intérieur la voix d’autres (parents, référents, environnement, culture, etc.).  Certains sont positifs. Certains sont dommageables et limitant, et souvent visibles en situation de stress.

Ce qui le cas de Yohann en ce moment…

Publicités

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans mental game, news, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s