L’état d’Esprit commun? ou individuel ?

Nous savons que les circonstances difficiles montrent notre capacité à agir et à montrer une belle part de nous même… Enfin, oui… cela se discute mais soyons optimiste…
Là, dans la difficulté, dans ce challenge collectif de notre société face à cette pandémie, une partie de nous même en tant humain se révèle…
il y a chez nous une capacité à s’unir pour une cause, souvent au delà que nos petites personnes…
chaque individu retrouve le sens de fierté, d’appartenance, de responsabilité …
on retrouve notre part d’humanité….. On limite nos habitudes personnelles au profit du de tous, du collectif, des autres…

Chacun n’agit pas de son côté, dans le coin, en cachette, en « malin »…
Chacun devient porteur d’un sens bien plus grand de responsabilité pour notre société, …
On redécouvre le sens existentiel, où moi et mes énergies ne sont plus éparpillées et divisées mais deviennent convergentes pour que notre monde continue à vivre sereinement …
Pour être garant que l’autre, à côté de moi, ira bien… que je deviens responsable de lui laisser un environnement sain et « safe » autour de lui …
Dans cette maladie et ce virus, la pire chose est le porteur asymptomatique.. celui qui contamine sans le savoir, sans que lui même soit touché… mais il devient dangereux pour d’autres…Et pourtant il se croit en dehors du problème, alors qu’il est potentiellement le problème… on dit que la moitié des transmissions sont dues à des patients sans symptômes..

Alors, on pense à l’autre quand on se protège soi même…
Quand on se met en retrait, quand on limite les contacts au strict minimum, quand on se « confine »…
On se met à distance et on ne se rencontre plus, on ne se touche plus, mais pour être encore plus proche de l’autre, que je connais, ou pas, mais à qui je sauve peut être sa vie ou la vie d’un de ses proches… Je ne veux pas être la cause d’un autre décès, de quelqu’un d’autre, que je connais, ou pas…
Alors on suit les directives qui seules dans l’état de nos connaissances peuvent aider la société à gagner cette « guerre »… je suis responsable de la santé de tous par mon action de prévention, celle d’éviter tout contact, … Bizarre? oui… mais on ne peut pas faire mieux..
Je reste chez moi pour être encore plus en relation avec les autres , pour aider le monde à vivre mieux, ensuite, plus tard, dans quelques semaines …

Je pense aux autres… Je suis collectif…
ou je fais mon  » – petit- numéro « , individualiste, à essayer de braver les interdits » que l’on m’impose? Comme un bon petit « malin » qui veut rester « libre » de ses prérogatives individuelles…

Dans les équipes, nous savons la part du groupe et du collectif pour des résultats durables.. on ne va pas pas loin, sans cet état esprit de sacrifice de ses intérêts personnels au profit des autres… J’abandonne mon « moi » pour le « nous »…

Dans le milieu du tennis, j’ai été surpris, un peu choqué par l’énorme individualisme, de décider sans concertation du changement de date d’un des tournoi du Grand Chelem… Les organisateurs ont décidé de changer pour ce qui les arrange le plus…
Ils ont peut-être leurs raisons? Mais est-ce raisonnable en ces temps obscurs?

Quelle provocation? Quel coup de théâtre? quelle arrogance?   .. on a pu noter des réactions de toutes parts… On salue leur audace, on est stupéfait par tant d’aplomb, on trouve cela très con et arrogant….

J’ai bien aimé la réaction, pleine de recul de l’ATP, qui a marqué le coup…

Les défis posés par la pandémie de COVID-19 au tennis professionnel exigent une collaboration plus grande que jamais de tous les membres de la communauté du tennis afin que le sport progresse collectivement dans le meilleur intérêt des joueurs, des tournois et des fans.
Nous évaluons toutes les options liées à la préservation et à la maximisation du calendrier du tennis en fonction des différentes dates de retour pour les « Tours » (ATP, WTA, ITF), ce qui reste inconnu pour le moment.
Nous nous engageons à travailler sur ces questions avec nos joueurs et membres du tournoi, et les autres organes directeurs, dans les semaines et les mois à venir.
Ce n’est pas le moment d’agir unilatéralement, mais à l’unisson.
Toutes les décisions liées à l’impact du coronavirus nécessitent une consultation et un examen appropriés avec les parties prenantes du jeu, une opinion partagée par l’ATP, la WTA, l’ITF, l’AELTC, Tennis Australia et l’USTA.

La FFT et les Français peuvent-ils être encore de cette consultation?….

Je l’espère … j’en serai le premier très heureux…
un petit rétropédalage.. une annonce .. un mot d’excuse? même si ce n’est pas la genre de la maison…
Pour que nous soyons, français, assimilés à l’ état d’esprit collectif et commun des personnes constructives qui cherchent à s’entre-aider et qui trouvent les solutions ensemble, et non stigmatisés à l’état d’esprit individualiste  du « petit malin » qui cherche à faire ce qui lui plaît… quand il veut, où il veut…sans se préoccuper des autres…

Soyons à l’unisson, pas le hérisson…

Oui … Le « Maylin » a pointé du doigt le « petit malin » – voir ci-dessous

« on aurait pu attendre un peu « …
« cela fait tâche… »
A écouter Benoit Maylin sur la fin de son tweet
qui a presque toujours l’idée, le mot juste ou l’expression qui font mouche..
Merci au commentateur libre du tennis…

 

 

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans 1 MIN. SPORT, news, Tennis, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s