question à Jim Fonvet sur l’Equipe de France de rugby en manque de caractère

Jim Fonvet et l’équipe de France de rugby

  • Bonjour coach Fonvet, « L’équipe de France de rugby manque de caractère » lit-on… Qu’en pensez-vous ?
  • Le caractère d’une équipe ?… bien complexe question… comment le définit-on ?

  • Je ne sais pas … mais par exemple, Laurent Rodriguez dit que « Cette équipe de France manque de joueurs à forte personnalité pour prendre les choses en main sur le terrain…S’il n’y a personne sur le terrain pour dire « attention les gars, il y a des faiblesses ici alors on va devoir changer et jouer comme ça », c’est un problème. » ; Il trouve « qu’il n’y a pas de joueurs qui soient capables de se dire également « je vais prendre une initiative qui va servir au collectif pour résoudre le problème » ». .. il poursuit aussi « Mais je pense qu’il (Patrice Lagisquet) ne les a pas et que c’est tout simplement un problème générationnel. Je suis persuadé qu’il manque seulement deux ou trois mecs à cette équipe pour qu’elle puisse bien marcher »
  • Génération ?… peut être mais c’est assez simpliste et caricatural… Il manque quelques joueurs ? ok mais que cherche-t-on alors ? quels joueurs devons nous avoir dans cette équipe pour fonctionner ?
  • Eh, oui, oui…
  • Quelle équipe a t-on actuellement? Partons de la définition d’une équipe. Qu’est ce qu’une équipe?
  • Ah, je sais, je l’ai étudié … Souvent on trouve cette définition centrée sur la tâche: « un nombre de personnes aux compétences complémentaires, partageant une approche commune, qui sont engagées dans un but commun décliné en objectifs et qui se sentent mutuellement responsables du résultat »…
  • Belle définition, mais qu’est ce que cela veut dire ?
  • On note l’existence de complémentarités entre ses différents membres…
  • Oui, mais s’agit-il d’expertises fonctionnelles et techniques propres à chaque membre de l’équipe?
  • Sûrement…
  • Ou de traits de personnalités ou de profils comportementaux ?
  • Euh… aussi…
  • Est-on dans savoir-faire et la combinaison bien organisée de savoirs?
  • Oui ?
  • et que faisons du savoir-être?
  • Ah oui, cela est important…
  • Alors, quel est l’impact d’un manque de savoir-faire ou de connaissances ou l’impact d’une absence de savoir-être?
  • Bien…les deux ont un impact… pour avoir une cohésion d’équipes il est démontré en effet qu’en l’absence de profils complémentaires, les équipes ne savent pas ou peu se réguler naturellement pour s’adapter et compléter le « chaînon manquant ».
  • Ok alors trouvons un exemple … comme tu l’as étudié… tu devrais savoir m’expliquer ce qu’il manque à une équipe « sans leadership »… comment fonctionne-t-elle ?
  • Bien par exemple, une équipe à forte dominante dite « analysante » et dite « facilitante » ne voudra pas du “risqué”. Programmée pour la sécurité et l’échange, cette équipe aura du mal dans l’innovation, elle aura des difficultés à se fixer et à tenir des objectifs. Elle aura du mal à définir un cap et à le tenir en prenant des décisions nettes parfois inattendues, personnelles et singulières. Dans le consentement quand tout ira bien (il y aura une bonne ambiance). Elle ne sera néanmoins pas très entrainante et pourra manquer de capacité de leadership quand le bateau tanguera…
  • c’est bien expliqué… et cela ressemble à cette équipe… ou au moins aux reproches que l’ont lui fait dans la presse.
    Et une équipe « à risque » comment fonctionne-t-elle ?
  • une équipe à forte dominante dite « promouvante » et « contrôlante » ne voudra pas de la “sécurité”, perçue comme un état stagnant et mou . Programmée pour l’action, les challenges, l’efficacité, la réussite, et la gratification qui la mettra en valeur au regard des autres. Cette équipe ne sera pas motivée pas dans une situation sans enjeu. Dans le challenge et l’adversité, elle fonctionnera, mais elle aussi créera un climat interne électrique dans des situations qu’elle ne maitrise pas. Pas de bonne ambiance recherchée et souvent susceptible à la critique, cette équipe recherchera la nouveauté, demandera a être valorisée, (il lui faudra du rêve, elle se révoltera contre les critiques), elle sera responsable et motivée par le challenge. Certes, elle pourra manquer de capacité d’écoute et de tolérance… une vraie ambiance rock an roll prédominera….

 

  • Donc une équipe pas facile à diriger mais avec des capacités de réaction…
  • Oui… comme les handballeurs …
  • Alors on peut dire que la sélection des membres de son équipe en fonction de personnalités est donc cruciale.
  • Oui et attention à la sélection en étant influencé par le fameux « qui se ressemble s’assemble »… la cooptation de son semblable….
  • Bien vu, une erreur souvent commise. Souvent dans les fédérations… enfin, les oublis ou erreurs de casting se paient malheureusement un jour ou l’autre…
  • Il y a un intérêt à s’occuper de la diversité du groupe, et à apprendre à chacun à savoir respecter et tirer profit de ces différences.
  • Exact, alors maintenant, il serait intéressant de se pencher sur les personnalités de chacun des joueurs qui composent le groupe, pour comprendre le « caractère » de l’équipe… seuls les entraineurs peuvent le faire…
  • Ou vous laissez leur donner des indications pour faire leur sélection…
  • Merci oui, mais il n’y a pas de demande…
  • Mais cela est très compliqué…il faut des études scientifiques, passer temps, c’est de l’argent..
  • Oui, on peut le faire en compliquant, ou on peut le faire plus simplement avec les entraineurs en les écoutant, car je suis sûr qu’ils ont beaucoup de matière, qu’il faudrait mettre en commun, pour « mapper » l’équipe. Pas de besoin d’usine à gaz, du bon sens et un regard extérieur d’un professionnel peut les aider…
  • Aide extérieure ponctuelle avec les entraineurs, pour les aspects mental et émotionnel du groupe, pour obtenir une équipe complète et équilibrée…
  • Je vois que tu as compris.
  • Merci et à bientôt pour une prochaine question.

 

Publicités

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans Jim Fonvet, mental game, news, rugby, sport, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s