Parole de coach: Frédéric Fontang. Perspective 2014

Frédéric Fontang

Frédéric Fontang

Frédéric Fontang, une nouvelle année à succès pour vous en 2013. Avec la progression de Vasek Pospisil, qui passe de 130e janvier 2013 à la 31e place en décembre, et devient tête de série à l’Open d’Australie.

La première question est comment vous faites comme entraîneur pour préparer votre joueur à cette nouvelle année 2014. Surtout après une grande progression comme celle de Vasek. Y a t’il des éléments sur lesquelles vous insistez pour préparer la nouvelle saison?

On a essentiellement gardé le cap sur les objectifs qui ont bien fonctionné en 2013, il faut enfoncer le clou afin que ses nouvelles habitudes deviennent instinctives.

Elever son niveau d’agressivité de façon intelligente et vers l’avant, avec de plus en plus d outils techniques pour s’adapter aux différentes situations et types de joueurs.

Nous avons aussi fait une bonne préparation physique afin que Vasek puisse tenir l’intensité des matchs à très haut niveau.

C’est  une construction à moyen terme.

Vous entraînez un joueur nouveau 25e mondial au dernier classement ATP….qu’est ce qui change pour vous ? Financièrement, statutairement, sportivement?
Beaucoup d’entraîneurs de club auraient envie d’être à votre place, et vous, comment vivez vous cette réussite?

Je prends beaucoup de plaisir dans ma collaboration avec Vasek car c’est un gros bosseur qui sait ce qu’il veut avec une belle personnalité .

L’expérience accumulée avec J.Chardy et C. Garcia me permet aussi d’avoir du recul et me concentrer de plus en plus sur la précision du processus en me détachant du résultat.

Il est certain que le fait d’avoir maintenant entraîné et fait progresser deux joueurs dans le top 31 m’apporte confiance et reconnaissance.

Mais en tant que compétiteur on veut toujours plus, progresser chaque jour…

J’encourage les entraîneurs de club à se donner les moyens de vivre leur passion!

Quels sont les principes de fonctionnement de votre couple joueur-entraîneur qui vont changer cette année ? Entraîne t’on un joueur 130e, 70e, ou 30e de lamême manière?Qu’est ce que vous gardez? Qu’est ce que vous éliminez? Qu’est ce que vous faites évoluer?

La plus grosse évolution cette année est de constituer une équipe autour de Vasek avec un  préparateur physique, et un kiné pour voyager avec nous sur le circuit.

Ce n’est pas si facile de trouver les personnes compétentes disponibles avec une personnalité qui va coller aux valeurs que Vasek et moi partageons.

Nous avançons progressivement.

Comment expliquez vous la réussite actuel de tennis canadien, avec ses performances individuelles en hommes (Raonic, Pospisil, le jeune Peliwo, et l’inusable Nestor encore titré en mixte à Melbourne ) et en femmes (Bouchard), mais aussi en équipe en coupe Davis en demi finale en 2013? Et encore chez les jeunes (Andreescu au Petits As)?Quel est le secret derrière cette réussite ? Une structure, des hommes, une manière de travailler différente?
Quand il y a autant de résultat, cela ne peut pas être du hasard!

Il y a des hommes, des intentions, des décisions et des actions derrière ce phénomène, Louis Borfiga ( directeur technique National) a une gestion intelligente du développement du haut niveau, il a du flair pour s’entourer, donner les moyens et faire confiance…

Après il faut le résultat bien entendu!

Comme l’a souligné Jim Courier à l’open d’Australie, vous devenez un spécialiste des ascensions de jeunes joueurs. Après Jeremy Chardy, Vasek Pospisil bénéficie de vos apports. Et ça marche plutôt bien! Ma question va se tourner vers vos envies? Continuer à être un formateur, avec le danger d’être réduit à ce rôle?
Ou comme vous l’avez exprimé déjà, toucher le rêve d’aider un joueur à remporter un grand chelem?
Je prolonge ma question en vous demandant quels sont vos objectifs personnelsdans les prochaines 5 années? Que voulez vous réussir dans le tennis? Vous sentez l’envie d’aller plus loin, plus haut… ?

Les faits sont là, j’ai formé Jeremy Chardy ( 15/5 à 31eme mondial), mais avec Vasek Pospisil c’est différent, il avait 22 ans lorsque nous avons commencé  notre collaboration et il était alors classé 140eme.

Au bout d’1 an et 2 mois de travail ensemble, il est actuellement 25eme. On ne peut pas parler de formation en un temps si court mais plutôt d’ajustements efficients!

Dans les deux cas je dois reconnaître que j’ai eu la bonne matière, mais dans mon rôle d’entraîneur je pense avoir su les guider pour révéler et optimiser leur potentiel.

Je  fais ce métier par passion, pour le plaisir d’être le plus performant possible au service de mon joueur, mais je suis aussi un compétiteur. J’ai mes objectifs personnels, je travaille sur un processus de développement et le fait d’entraîner un joueur qui gagnera un Grand Chelem fait partie de mes objectifs.

Tout est une question de timing, les choses arrivent lorsque l’on est prêt à les recevoir…

Dernière question, vous intervenez pour tennis Canada comme beaucoup d’autres entraîneurs (Tauziat, Blanco, Brett, ou encore Moratoglou, etc.) … Tous ont leur académie, et vous? Si on veut être entrainé par un formateur de talent qui réussit à l’international, alors, comment fait on? Avez vous un lieu pour prolonger votre enseignement? Car on voir bien beaucoup d’entraîneurs sur le circuit et avoir une académie chez eux…
Avez vous envie de prodiguer vos conseils et vos principes à plus grande échelle?
Qu’avez vous besoin pour créer votre académie, comme les autres?

J’ai eu mon Académie pendant presque 10 ans puis j’ai estimé devoir arrêter pour centrer mon énergie dans l’aventure que je vivais avec Jeremy Chardy. Ce n était pas facile de tout gérer à la fois.

J’ai maintenant plus d expérience et je sais pouvoir m’appuyer sur des personnes compétentes et de confiance, donc si l’opportunité se présente alors….

 

 

Publicités

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans news, parole de coach, Tennis, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s