Parole de coach: Frédéric Fontang dans GrandChelem

Vu dans la presse GRANDCHELEM – MAGAZINE D’INFORMATIONS GRATUIT SUR LE TENNIS – BIMESTRIEL – FÉVRIER-MARS 2014

Frédéric Fontang

Frédéric Fontang

Frédéric Fontang,
Coach de Vasek Pospisil, 25ème mondial

Frédéric Fontang travaille depuis un an avec Vasek Pospisil et Tennis Canada.
Lui qui a accompagné la révélation de Pospisil a aussi formé Jérémy Chardy et travaillé durant un temps avec Caroline Garcia.

« Je pense que le coach est la personne qui rend son joueur responsable. Dans ses choix, ses objectifs. Avec Vasek Pospisil, on en a un exemple parfait. C’est un jeune joueur qui a envie de bien faire son métier, qui y consacre toute son énergie, qui a soif d’apprendre.

Mon rôle est donc de l’accompagner, de tout mettre en place pour qu’il parvienne à donner le meilleur de lui-même.
Pour cela, il est évident qu’il faut savoir déléguer, car, à un très haut niveau, le coach ne peut pas tout assumer. Il s’agit aussi d’impliquer le joueur dans ses choix, de ne pas imposer.
Le dialogue est une des clefs, il doit être permanent.
Savoir parler, proposer, expliquer et échanger des points de vue variés : c’est de cette manière qu’on parvient à tirer toute la substance et les forces d’une équipe.
Cela permet également de dissiper les malentendus, comme dans n’importe quelle relation, et de maintenir un climat de travail calme et serein.

L’autre point essentiel, c’est de savoir se fixer de vrais objectifs et, surtout, être dans une sincérité constante. Savoir pourquoi, chaque matin, on va sur le court…
Dans ma démarche de coach, je vais encore plus loin, car j’estime qu’il me faut, moi aussi, continuer à apprendre.

Le coach, pour moi, c’est un curieux insatisfait qui lit beaucoup, qui s’informe, qui observe et qui continue à s’améliorer.
Pour parvenir à réaliser tout cela, j’ai décidé de… me faire coacher. Cela me permet de me fixer mes propres objectifs. Et m’aide à prendre du recul, à me fixer de vrais points de passage. Pour ce faire, j’ai fait appel à Jacques Hervet, qui me connaît plutôt bien, puisqu’on a travaillé ensemble très longtemps lorsque j’entraînais Jérémy Chardy. »

DOSSIER : COACHER N’EST PAS JOUER !
Entretiens réalisés par Laurent Trupiano
Publicités

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans apprentissage, news, parole de coach, Tennis, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s