Coupe Potter 2012

Résultat : Potter 2012, La France 3e… Espagne 1, USA 2, France 3 et Italie 4…

2012 Potter Cup tableau

lien photos

L’Espagne est la plus forte. 14e succès… Encore une fois, elle a brillé sur les excellents courts du Real Polo de Barcelone pour cette 40e édition de l’épreuve. Elle a dominé les USA en finale 4-3. La France finit 3e et l’Italie 4e.

L’équipe française a encore manqué d’un peu de réussite pour enfin trouver des successeurs à l’équipe de 1986, dernière vainqueur de la Coupe : Cartier, Sears, Fauvet, Renavand, Verrati, Delaulanié, Paquet, Jalabert, et Leclercq.

L’équipe 2012 était composée d’Olivier Cayla, Arnaud Deleval, Christophe Damiens, Hervé Bardot, Jean Leclercq et Jacques Hervet.

La première rencontre en quart, contre la Grande Bretagne, fut bien négociée. Grâce à l’arrivée de nouveaux « jeunes » joueurs, les Anglais pouvaient être dangereux, mais nous gardons sur eux, grâce à la terre battue, un avantage certain… un seul regret, la perte d’Hervé pour le reste de la compétition, avec un mollet claqué…

L’avantage de la surface n’en est plus un, contre les Espagnols… En demi finale, malgré une lutte intense sur le court, Jacques et Olivier perdaient deux simples en 3 sets, et les deux victoires en simple, de Jean et du nouveau joueur de Potter, Christophe, nous faisaient garder espoir. Mais l’Espagne, gagnait un double et le droit de jouer la Grande finale. Encore une fois, comme l’année dernière, Carlos Costa avait été l’artisan de la victoire ibérique, grâce à sa domination en simple face à Arnaud et dans le double, associé à De Miguel.

Restait la Petite finale le lendemain, contre l’Italie, Arnaud retrouvait son tennis et le chemin de la victoire en sauvant 3 balles de match …et de rencontre, car nous n’avions gagné qu’un autre match grâce à Jean Leclercq, en grande forme, invaincu cette année. Deux doubles intenses, qui finissaient au Super Tie-break, avec une double victoire française.

Dans la Grande finale, Carlos Costa a encore fait parler de lui, en revenant de 5-1 au 3e set, pour remporter son simple contre Mario Tabares, et en allant surprendre les USA dans le double 1, pourtant toujours si solides en double… Siempre España.

Une coupe Potter de plus en plus compétitive…  des rencontres très serrées, avec doubles décisifs, dans les deux demi finales et dans la Grande finale et la Petite finale… des doubles de plus en plus cruciaux… une grande importance des 2 premiers leaders, qui font bénéficier leur équipe de l’apport de leurs 3 points, comme l’Espagne avec David De Miguel et Carlos Costa. Et une domination de 4 équipes cette année, la Grande Bretagne, la Belgique, l’Allemagne, l’Irlande, et le Luxembourg et une équipe B espagnole ont complété le palmarès.

Un grand merci au Président de l’IC espagnol Juan M. Tintoré et à Marco Gilardelli, président du comité d’organisation de la Potter, ainsi qu’aux deux présidents Eudaldo Bonnet du RC Polo Joan Navarro de la Fédération Catalane de tennis  – sans oublier bien sûr Berta Tintoré.

Dans un climat économique difficile en Espagne, l’épreuve reste une grande compétition de tennis, qui perdure dans le temps.

Un peu d’histoire de la Coupe Potter:

La Coupe Potter, compétition réservée aux seniors hommes +45, a été d’abord créée par John Potter en 1973.

Américain, John Potter vivait entre Barcelone et Biarritz. Il était un bon joueur de tennis et avait aussi représenté les USA et remporté une médaille de bronze en escrime aux Jeux Olympiques Berlin en 1936.

Pendant un match amical entre l’IC de la Grande-Bretagne et l’IC Espagnol, il a décidé d’offrir un trophée d’argent et la compétition a commencée.

Initialement quatre équipes ont joué : IC de la France, IC de la Grande-Bretagne, IC des USA et IC de l’Espagne. Ces équipes ont participé de la compétition chaque année d’abord à Biarritz, de 1973 à 1979. Puis en 1980, elle a été jouée au Club de Polo de Barcelone, pour la 40e fois cette année.


Publicités

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans news, Tennis, Uncategorized, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s