conseiller en quoi ? … développement personnel ou déballement public?

Quelle désagréable surprise de voir dans la presse les révélations du conseiller en développement personnel François Peltier, qui travaille depuis deux ans avec l’équipe de France de rugby. Vous ne le connaissez pas ? Il a travaillé avec les joueurs et le staff sur « l’analyse du comportement managérial »…  Marc Lièvremont a déclaré « je suis persuadé de l’apport double de son consultant. Aider ses joueurs à tirer parti de tout leur potentiel, face au stress ou à l’angoisse. Et fluidifier les relations sociales. »

Sans juger les résultats, à ce jour, certes décevant, je suis surpris et déçu de voir cette personne entacher ce métier d’une faute que je juge grave… trahir la parole de ses clients.

A t’il  du oublié la notion de personnel de son titre ou encore la signification de la notion de conseiller,  est –il passé maintenant à l’expert « indic », qui délivre ses informations que je juge, confidentielles, oubliant ses devoirs de réserve, même si sa mission est terminée…

Nous n’avons pas à savoir son travail…

Intégré à l’encadrement tricolore au cours du tournoi des 6 nations, puis à la préparation pour cette coupe du Monde, le « psy » a semble t’il, dépassé son rôle…

Revenons sur sa méthode : du déclaratif et un questionnaire pour dresser un profil, suivis d’entretiens individuels. « Il nous questionne sur des attitudes qu’on adopte dans la vie de tous les jours, À partir de là, il dresse un profil« , confirme un joueur…

« Je n’ai finalement pas appris grand chose que je ne soupçonnais pas déjà, mais ce qui est sûr c’est que si on creuse un petit peu, ça peut peut-être dévoiler certaines personnalités, aider certains à se dévoiler, à aller plus vers les autres et à prendre confiance. » Poursuit un autre.

« En ce qui me concerne, je n’en ressentais pas forcément le besoin mais j’ai trouvé l’expérience enrichissante, intéressante« , explique un 3e. « C’est un outil supplémentaire sans pour autant que ce soit nécessaire. Autant mettre toutes les armes de notre côté, envisager tous les angles de la performance, ça ne peut pas nuire à cette performance, d’autant que ce n’est pas contraignant. »

Enfin, « Tout le monde a été satisfait du retour qu’on a eu avec lui. »…

Et aujourd’hui, après l’article du journal  L’Equipe du 3 octobre, comment vont-ils se sentir ? Toujours satisfait ?

Marc Lièvremont, disait de lui: « J’ai rarement vu quelqu’un renoncer autant que lui à l’intérêt personnel« .  Mais déjà en Aout, Marc Lièvremont lui a reproché d’avoir dévoilé (« Sud Ouest » du 17 août) l’intimité de son groupe. Et maintenant ?

Et pour un homme si discret, pourquoi  recherche t’il la publicité et de le retrouver dans le JDD, l’Equipe, vidéo sur TF1, articles multiples articles de presse… le plus souvent, en parlant de ses clients avec certains détails peu « dévoilables » en public…. Avait il un devoir de confidentialité, et de discrétion sur son travail ? Un conseiller en développement personnel ne doit-il pas suivre ce principe de confidentialité ?… et ne pas donner en pâture des aspects privé de son travail ?

Je m’étonne de voir ce coach qui trahit à mon goût un principe important de ce métier…

Comment passer après ce genre de personne ? Quel part de sérieux donnera t-on au conseiller en développement personnel et autre coach travaillant dans le sport ?

Il déclare « Il faut leur rentrer dedans mais pas comme ça (comme Marc l’a fait). J’ai le sentiment que l’entreprise manque de sens. Je ne peux pas en être solidaire…. Les joueurs ont besoin d’un chef légitime. La légitimité se construit aussi sur la réputation, c’est-à-dire les médias. Marc a beaucoup trop négligé cet aspect. C’est dommageable. Il y a un conflit permanent chez lui entre l’orgueil et l’humilité. Il est capable d’aller très loin dans le sacrifice de lui-même. C’est pour cela qu’il est difficile de le conseiller. Il va faire un excellent bouc émissaire. » Merci pour Marc… sympa de lire les paroles d’un conseiller….

Lui même, fidèle à son discours,  ne néglige pas la presse, surtout si la légitimité se construit aussi sur la réputation, c’est-à-dire les médias. Et est il si légitime, au fond ?

Dans l’Equipe du 3 octobre, il dit avoir établi les profils psychologiques de l’équipe de France de rugby en 3 catégories : orgueilleux, leaders et suiveurs…

4 joueurs, orgueilleux, très susceptibles, qui se sentent supérieurs aux autres, et qui, ont du mal à se remettre en question… merci pour eux ! Sympa de le lire…

Les leaders, et il cite 6 noms de joueurs…

Puis le reste … (à priori 20 !) les suiveurs, qui attendent de se laisser embarquer dans le sillage des autres… Merci pour eux… vous prenez autre chose ?

Quelle faute de dévoiler l’intimité du groupe et de partager beaucoup trop de ses convictions intimes à une presse, avide d’information de « l’intérieur »… peut être est-il un brin « revanchard » d’une mise à l’écart…?

Juin 2010, François Peltier avait déjà porté un regard critique sur la faillite des Bleus footballeurs en Afrique du Sud. « Il n’y a pas eu de travail de fond sur ce représente l’équipe de France. Dans un milieu qui construit plus de narcisses que de généreux, cette démarche était indispensable. Il y a eu des erreurs aussi dans l’identification des leaders. La cascade d’incompétences est extraordinaire…. Je suis frappé lors de mes interventions dans les clubs par les difficultés des entraîneurs à parler à leurs joueurs. Il y a une peur du joueur qui est forte. Il faut du courage. Si on se méfie toujours de l’ego du joueur, de sa personnalité, on récolte ce qu’on mérite. »

Courage de garder pour soi l’intimité du travail des autres…doit-on aussi se méfier de l’ego de ce « conseiller en développement personnel » ?. On peut imaginer qu’il  pourrait avoir du travail à faire sur lui même ?

Il avait dit aussi

« En rugby, la passe en arrière qui oblige à s’exposer pour que l’autre avance protège d’une certaine forme d’arrogance. Il y a une culture du sacrifice, de l’effacement qui est propre au rugby. »

Effacement ? C’est ce qui aurait été souhaitable de sa part…  sacrifice de ses paroles, et sûrement à mon goût beaucoup plus d’humilité…

Pour finir, il  se confiait dans une interview pour TF1 «  sentait une dynamique d’équipe étonnante »…

Avant de déclarer aujourd’hui que c’est une « véritable inhibition, une situation trop grave pour que cela marche  »… une fois en dehors du bateau… solidarité est aussi une valeur du rugby, monsieur Peltier…

Peut être samedi ?

Allez les bleus

Publicités

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans news, rugby, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s