Champion du monde par équipes +60

voici des mots qui résonnent bien… Champion du Monde
l’équipe était-elle la meilleure du monde? … peut être, peut être pas? mais le sait-on un jour ? … au final, nous (Alain Moracchini, Philippe Joliot, Alain Coffe, Jacques Hervet) avons fini champion de la semaine, celle de ces championnat du monde seniors, à Umag …
Oui, champion de tous les participants de ces Mondiaux 2021, des 22 équipes en catégorie 60-64 ans, …
c’est toute l’ambiguïté de la compétition, le tout est de gagner la semaine S, le jour J et à l’heure H… avec celui qui est en face en soi… On ne gagne pas les 22, on joue 5 matches et 5 adversaires Le Portugal, la Roumanie, l’Italie, l’Espagne et l’Autriche…. Et nous avons gagné chaque match…

donc Champion du monde..

M60 Alain Moracchini, Philippe Joliot, Alain Coffe, Jacques Hervet

En équipes… parce que l’individuel, c’est extraordinaire… Alain Moracchini l’a vécu la semaine suivante… mais dans l’équipe il y a ce goût en plus de partage, de solidarité, d’entente…
Même si nous sommes différents, il y a une alchimie de pouvoir créer « quelque chose » le temps de la compétition entre nous pour aller chercher un objectif commun, la médaille d’or et cette coupe…
la stratégie des choix pour les 2 simples et le double, l’entraide avant, pendant, et après les matches, rester focus sur l’ensemble de la compétition … et surtout garder en tête l’objectif final, le graal, et tout faire pour ce « rêve de l’année » se réalise…
Y croire, être au 100% le moment crucial du match, se dire les choses, sans filtre s’il le faut et au bon moment … et se préparer le long de l’année dans la tête, dans les jambes, dans le cœur pour cette évènement de quelques jours seulement …
Il faut aimer cette compétition… Même si nous savons que la déception est si grande en cas de défaite, nous aimons ce « thrill », ce frisson, cette sensation forte de vide avant, qu’il faut combler par de l’énergie, de l’intensité, de la patience, de de la réflexion et de l’action… Par les échanges entre équipiers … on aime ce saut dans l’inconnu qu’est la compétition…
La joie dans le succès y est presque moins forte que la douleur de l’échec, mais elle est si apaisante, symbole du travail bien fait, … il y a de la douceur de la réussite, après les quelques secondes de joie « explosive » de la balle de rencontre …
La joie intérieure nous berce le temps de la cérémonie et des retrouvailles avec nos proches. Cette joie nous fait sentir que tous nos efforts n’ont pas été vains cette année, les moments de doute, de méforme, de blessures, d’entrainements tôt le matin, tard le soir, sous le vent, la pluie… dans cette période Covid, synonyme d’isolement, de coupure, d’absence de perspective…
OUI, champion en équipes c’est un vrai plus de partage, et la joie est une émotion qui recherche du partage… on savoure plus la victoire en compétition individuelle, alors qu’on se « s’empiffre » en équipe, recherchant les regards des autres, leur chaleur, leur plaisir … la joie se communique… « on l’a fait »

L’équipe, le plus…

et puis il y a l’ensemble des équipes…
les 5 autres, qui ont toutes goûtées aux médailles, une autre en Or pour les M50, une en Argent pour les W50, les autres en Bronze.. le plaisir était vraiment partagé ce soir là à Umag …
Il y a aussi cette fierté aussi de représenter la France et tous les joueurs français de notre catégorie d’âge …
rappelons que la catégories des « seniors+ » (35 ans et +) représentaient en 2016 48% de licenciés tennis et 49% des classés …Il y a monde derrière nous… Avoir ce survêtement et jouer avec France dans le dos, c’est se montrer digne et irréprochable sur l’attitude et le comportement. Et tout donner …

La fierté de la France, le partage et la joie de participer à une fête mondiale du tennis

https://www.flickr.com/gp/jacqueshervet/JcBZV6

Nous avons aussi voulu faire partager, notre joie de jouer, de la compétition, de la « gagne » à un ami, qui aurait du être là … Un joueur et un camarade exemplaire, avec qui j’ai eu une joie immense de gagner les Mondiaux en double en 2017 et qui bataille pour revenir « guéri » sur les courts.. un drapeau grec pour penser à lui et lui donner de la force

Son esprit était dans mon cœur et ma tête… un guerrier, qui se bat pour tout donner, tête haute dans l’adversité.. peut être aussi le petit plus du vainqueur? J’aime à le penser…

Konstantinos, pensée pour toi. A très vite.

Vous pouvez retrouver plus d’images sur le blog Mondialtennisseniors

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans news, Tennis, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s