touche ou pas touche, telle est la question…

« Jean-Marc Doussain n’a pas trouvé la touche sur une ultime pénalité… » lors du dernier Angleterre- France en rugby…
nous l’avons tous vu… moins d’une minute, pénalité et… touche non trouvée..

Et pourtant cela arrive aux grandes équipes et à des grands joueurs… 

« Une touche non trouvée alors qu’on a deux minutes pour la taper (Doussain en fin de match) et qu’on peut gagner le match derrière, ça me sidère. » s’exclame Guy Novès à la fin du match.
avec plus de recul, 2 jours plus tard, il pondère… «Un demi d’ouverture qui rentre, frais, qui cherche la touche et qui ne la trouve pas malgré l’absence de défenseur et encore vingt secondes au chronomètre, c’est évidemment une erreur. Mais est-elle plus importante que d’autres dans le match ? Probablement pas. Je me suis beaucoup fixé dessus à la fin, parce que chronologiquement, c’était la dernière. .. Ce n’est pas Jean-Marc Doussain qui a fait perdre le match. C’est la succession de toutes ces erreurs qui coûte cher».

Il souligne aussi l’apport limité des remplaçants
«Dans ma carrière, j’ai connu beaucoup de matches où les entrants faisaient la différence. D’autres fois, ils ne sont pas à la hauteur »

On peut aussi admettre des erreurs techniques coûteuses: «Il y a toujours un en-avant, une faute au sol, une passe mal ajustée ou quelque chose du genre» Louis Picamoles

de l’ impatience au moment de conclure
«Quand on approche des lignes, on a une motivation décuplée, on veut tous tout donner mais peut-être qu’il faut faire preuve de plus de calme et de sérénité. A nous de ne pas nous affoler, de bien écouter la charnière et de rester dans le plan de jeu» Charles Ollivon

un peu de manque de lucidité… et de sérénité…
«À haute intensité, on manque encore de lucidité dans nos temps forts, 
En travaillant encore et encore le projet de jeu, les joueurs vont mieux se trouver et faire les bons choix. Après, c’est aussi aux joueurs de prendre les bonnes décisions. On ne peut pas les aider à ce niveau-là.» Yannick Bru, l’entraîneur des avants,

img_0456

 

 

 

Et cela me fait penser aux grandes équipes.

Celles qui sont patientes, sereines qui réduisent les erreurs techniques dans les moments importants, dont les apports des remplaçants montrent l’efficacité de joueurs interchangeables…

Alors l’erreur de Doussain, impardonnable?

Non, car cela arrive, même aux grandes équipes
comme dans le Nouvelle Zélande- Australie en 2014

Et la touche pas trouvée de Slade en fin de match.

https://youtu.be/q5VZc28Lis4?t=160

Score 28-22 pour l’Australie et 3 minutes à jouer

Les australiens ont la balle. Une pénalité grâce à un bon contest… Slade cherche la touche et la rate. Les australiens reperdent la balle, puis les All Blacks suite à une mauvaise passe all Blacks… Il reste 2 minutes…. Touche et reste 1 minute 15 au lancé, et attaque à droite jusqu’à la ligne de touche (sans sortir…) puis relance au centre, puis sur attaque à gauche jusqu’à la ligne de touche (sans sortir…)… Pas de faute, pas de passe ratée, pas d’en avant… il reste 30 secondes, attaque frontale sur la gauche des poteaux … puis essai … à la 80e minute… 28-27 pour les australiens, avec la transformation de Slade à venir … et sa réussite …

Oui, mais les grandes équipes gagnent malgré les erreurs…

comme pour ce finish incroyable lors d’ Irlande Nouvelle Zélande 2013

https://youtu.be/nV5zndjlv7w?t=33

L’Irlande menant contre les All Blacks 22 à 17 et 30 secondes  à jouer…

pénalité joué à la main par les Blacks…il reste 10 secondes et ils sont dans leur camp… les 80 minutes sont atteintes… Les Blacks sont encore sur cette ligne médiane, loin de la ligne d’essai irlandaise… 80 minutes et 15 secondes de jeu… le match est fini à la prochaine action… attaque sur la gauche, puis au centre, puis sur la droite, après une passe qui rebondit 3 fois.. et action le long de la ligne de touche, et essai de Ryan Crotty sur passe de Coles ! 1 minute après le temps… la vidéo pour valider l’essai puis la transformation de Cruden… et les joueurs irlandais chargent avant que Aaron Cruden démarre son mouvement… transformation ratée … mais à recommencer…. Pas de panique des All Blacks qui connaissent les règles… Une petite tape de Liam Messam sur l’épaule et Cruden passe la transformation pour donner aux Blacks la victoire 24-22.

 

ou encore le Nouvelle Zélande Afrique du Sud de 2010

4 minutes 3 à à jouer,
Nouvelle Zélande 17- Afrique du Sud 22
Après 1 minute et 15 secondes de passes, les All Blacks marque un essai en coin par Richie Mc Caw, plaqué pourtant par 3 joueurs… et si près de sortir en touche.. avec aussi un en-avant au début de l’action… bon, bref…..
Dan Crater rate la transformation du bord de touche…
22-22
envoi capté par les sud Africains qui attaque, 1 minute à jouer… mais ils se font contrer, les All Blacks qui vont inscrire l’essai, 30 secondes plus tard, grâce à une percée de Ma’a Nonou, et l’essai victorieux de Israel Dagg sera transformé par Carter
29-22 pour le All Blacks

Des vidéos à montrer aux français…pour montrer comment gérer des moments à forte pression…

même si ça arrive aux All Blacks d’être indiscipliné avec leurs remplaçants..
et de ne pas réussir à scorer dans leur dernière action..
Comme la rencontre Afrique du Sud- Nouvelle Zélande en 2014

25-24 pour les All Blacks à 4 minutes de la fin , une faute permet à Patrick Lambie de donner la victoire aux Springboks..27-25

 

 

Alors suivons les paroles lucides de Yannick Bru, « En travaillant encore et encore le projet de jeu, les joueurs vont mieux se trouver et faire les bons choix »

Du travail, plus d’automatisme, plus de répétitions, pour trouver le bon timing dans les moments forts…

Certes, sans réussite apparente, il est difficile de garder sa confiance interne de manière durable.
Les victoire sont importantes…
Nous avons besoin de concrétiser à un moment, nous avons besoin de réussites intermédiaires.

Maintenant, le jeu pratiqué actuellement va permettre de progresser et de gagner des matches.
Soutenons les – Encourageons les…
Pour créer les conditions nécessaire à la confiance…


« L ’avenir, ce n’est jamais que du présent à mettre en ordre, tu n’as pas à le prévoir, mais à le permettre…» Antoine de Saint-Exupéry

En travaillant encore et encore le projet de jeu, les joueurs vont mieux se trouver et faire les bons choix.
rester fidèle à ce qui est bon et utile pour eux et les autres autour
refuser de se trouver des excuses  et continuer dans leur projet de jeu

 

Publicités

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans news, rugby, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s