2017 et mes vœux pour le tennis français

Pour cette nouvelle année 2017… que souhaitons nous au tennis français?

Une bonne santé… et de la réussite dans tous leurs projets.

En espérant que les futurs candidats ne nous jouent pas la querelle familiale intestine, style Richard III, en se déchirant pour le trône….

Que Roland Garros trouve enfin une stature de Grand Chelem… Depuis  1978 et 1988, les Etats-Unis et l’Australie avaient été audacieux et visionnaires en abandonnant les sites historiques de Forest Hills et de Kooyong pour déménager à Flushing Meadows et Melbourne Park, exemples en innovations. Un retard à rattraper…

Que les clubs, souvent en difficultés, avec la baisse des licenciés. Des clubs, qui « vivotent », tant bien que mal sur les écoles de tennis, qui deviennent pour la plupart des garderies organisées … que ces clubs puissent se redynamiser en échappant à ce cruel manque de pouvoir d’investissement pour renouveler les structures.
Que le club joue de nouveau un rôle de catalyseur de tennis français.

Que dans ces clubs, les éducateurs ne tombent pas dans la facilité…Des éducateurs en contact avec cette nouvelle génération aux attentes immédiates, celle qui espère apprendre sans s’en rendre compte, sans contraintes, que dans le ludique… Attention au mythe du « sans effort » qui gagne du terrain et se transmet aux éducateurs qui ont tendance à baisser les bras…

Que tous reviennent à des fondamentaux, sans se tromper d’objectifs : ce n’est pas que le plaisir de l’enfant, c’est d’inculquer des bases de jeu qui permettent de prendre du plaisir dans la pratique du jeu- ce n’est souvent pas fait, par paresse, par manque d’ambition, par inexpérience, par incompétence…

Que les jeunes joueurs n’abandonnent pas le tennis, parce qu’ils ne progressent plus au classement, et qu’ils ou elles ont l’impression de stagner…(A quand l’abandon de ces classements gonflés des jeunes joueurs, qui vivent très mal le passage à l’âge adulte avec trop de défaites, et ne voient que l’échec de leur tennis.) Nous savons aussi que le seul but de réussite finit par étouffer le plaisir et le progrès…

Que tous ayons du plaisir à jouer cette année, même s’il est parfois un peu différé et que les phases d’effort, d’échec, et d’ajustement sont légions.

Que les jeunes joueurs français passent le cap du top 100 … car nous avons 12 joueurs top 100, c’est excellent mais leur moyenne est de … 30 ans, et seuls 2 ont moins de 25 ans. Comment aider la relève?

Que les filles continuent car 5 joueuses sont dans le top 100 (moyenne à 24 ans et 6 mois, et surtout 3 de moins de 23 ans). Même si la relève des juniors inquiète aussi …

Que l’on oublie Rio 2016 et que l’on prépare Tokyo 2020, en transmettant l’esprit olympique, afin d’y représenter la France dignement, avec des joueurs et joueuses préparés, motivés et qui pensent au « jeu », et pas à leurs « je »…

Que cette fédération riche, de son million de licenciés et des revenus de Roland-Garros, donne le ton pour conduire ses élites à gagner sous les couleurs de la France, la Coupe Davis et la coupe de la fédération… La France est le pays qui semble la vouloir sans doute le plus… mais il n’est pas une défaite qui n’amène de regrets … avec des gé-guerres d’ego…

Et surtout un souhait que l’on abandonne ce sentiment amer que personne ou presque ne va au bout de son potentiel chez nos élites ou nos juniors…
nous sommes trop adepte de l’arbre qui cache la forêt… et les rois de la communication… Mais la réalité et les chiffres sont éloquents..

« Avec nos moyens et notre formidable réseau de clubs, on devrait faire mieux » dit Bernard Guidicelli, le favori à la prochaine élection et président de la ligue de Corse depuis 1991.

Oui, on est d’accord! … Alors par quoi commence-t-on…

 

img_2231-version-2

Une victoire en Grand Chelem cette année?

rappel de la réalité des français en Grand Chelem…

En simple Messieurs, sur 280 Grands Chelems joués depuis 1946, La France a titres (2 en 1946 et 1 en 1983)

En simple Dames, sur 280 Grands Chelems joués depuis 1946, La France a titres (1948, 1967, 1995, 2000, 2006, 2006, 2013)

En double Messieurs, sur 280 Grand Chelems joué depuis 1946, La France a titres

En double Dames, sur 280 Grand Chelems joué depuis 1946, La France a 13 titres

2,77% de victoires…

 

Numéro 1 mondiaux en simple messieurs. Depuis 1973, sur 59 ans 0 français

Numéro 1 mondial en double messieurs. Depuis 1976, sur 40 ans 2 français (1986, 16)

Numéro 1 mondiale en simple dames. Depuis 1975, sur 41 ans 1 française (2006)

Numéro 1 mondiale en double dames. Depuis 1984, sur 32 ans 1 française (2000)

 

Coupe Davis : Sur 70 éditions. Depuis 1946 : 3 victoires (1991, 1996, 2001)

Coupe de la Fédération: Sur 70 éditions.Depuis 1946 : 2 victoires (1997, 2003)

3,57 % de victoires…

Les détails 

Grand Chelem chez les hommes

En simple Messieurs, sur 280 Grands Chelems joués depuis 1946, La France a 3 titres

Depuis 1946 : 3 victoires en simple messieurs

1946 Marcel Bernard (Roland Garros)

1946  Yvon Petra (Wimbledon)

1983  Yannick Noah (Roland Garros)

 

En double Messieurs, sur 280 Grand Chelems joué depuis 1946, La France a 8 titres

Depuis 1946 : 8 victoires en double messieurs

1946 Bernard-Petra (Roland Garros)

1970  Barthès (avec Pilic) (US Open)

1984  Noah-Leconte (Roland Garros)

2003 Llodra-Santoro (Australie)

2004  Llodra-Santoro (Australie)

2007 Clément-Llodra (Wimbledon)

2015 Mahut-Herbert (US Open)

2016 Mahut-Herbert (Wimbledon)

 

Numéro 1 mondiaux en simple messieurs

Depuis 1973, sur 59 ans

0 français

(sur 26 joueurs devenus numéro 1)

 

Numéro 1 mondial en double messieurs

Depuis 1976, sur 40 ans

2 français

1986 Noah

2016 Mahut

(sur 49 joueurs devenus numéro 1)

 

 

Grand Chelem chez les dames

En simple Dames, sur 280 Grands Chelems joués depuis 1946, La France a 7 titres

Depuis 1946 : 7 victoires en simple dames

1948  Nelly Adamson Landry (Roland Garros)

1967 Françoise Durr (Roland Garros)

1995 Mary Pierce (Australie)

2000  Mary Pierce (Roland Garros)

2006 Amélie Mauresmo (Australie)

2006  Amélie Mauresmo (Wimbledon)

2013  Marion Bartoli (Wimbledon)

 

 

En double Dames, sur 280 Grand Chelems joué depuis 1946, La France a 13 titres

Depuis 1946 : 13 victoires en double dames

2016  Mladenovic-Garcia (Roland Garros)

2007  Dechy (avec Safina) (US Open)

2006 Dechy (avec Zvonareva) (US Open)

2000  Pierce (avec Hingis) (Roland Garros)

2000 Halard (avec Sugiyama) (US Open)

1976 Sheriff (avec Bonicelli) (Roland Garros)

1972 Durr (avec Stove) (US Open)

1970 Durr-Sheriff (Roland Garros)

1971 Durr-Sheriff (Roland Garros)

1969 Durr (avec Jones) (Roland Garros)

1969  Durr (avec Hard) (US Open)

1968  Durr (avec Jones) (Roland Garros)

1967 Durr-Sheriff (Roland Garros)

 

Numéro 1 mondiale en simple dames

Depuis 1975, sur 41 ans

1 française

2006 Mauresmo

(sur 22 joueuses devenues numéro 1)

 

Numéro 1 mondiale en double dames

Depuis 1984, sur 32 ans

1 française

2000 Julie Halard-Decugis

(sur 33 joueuses devenues numéro 1)

 

Coupe Davis

Sur 70 éditions,

Depuis 1946 : 3 victoires

1991

1996

2001

4 fois finalistes (1999, 2002, 2010, 2014)

 

Coupe de la fédération 

Sur 54 éditions,

Depuis 1963 : 2 victoires

1997

2003

3 fois finalistes (2004, 2005, 2016)

 

 

 

 

 

Publicités

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans news, Tennis, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s