Un gagneur… Bravo Christophe Lemaitre

 

Un gagneur… Bravo Christophe Lemaitre… 100 m, 200m et relai 4x100m
Trois Médailles d’Or pour un futur mondial et Olympique…
 
J’aime cette attitude de cet athlète de ne pas engranger d’expérience… c’est plutôt, si  je peux gagner tout de suite, je le fais…
et cet l’instinct du champion…survivre, quand on est challengé par son adversaire, par les conditions, par ses difficultés personnelles…par un temps de réaction médiocre. Un échauffement moyen, une fin de course crispée… faire abstraction pour se montrer ce que l’on sait faire… 
 
Ne pas se fixer de limite mais se fixer des objectifs…
 
Un conseil d’ancienne championne… « Le plus gros écueil qui se profile, c’est qu’il va être l’objet de toutes les sollicitations, notamment de la part des coaches qui vont le démarcher…il faudra qu’il garde la tête bien froide par rapport a ça, qu’il reste dans son cocon, avec un coach qui lui convient parfaitement » Marie-Josée Perec…
c’est pourtant un conseil, de venir me faire connaitre et « démarcher » des joueurs de tennis français, que m’avait donné un entraineur célèbre de tennis, un jour d’échange, pour être plus prêt des joueurs, pour les rassurer, pour me faire connaitre, un peu les « séduire » …
Que je n’ai pas suivi…
 
Mais j’espère voir un changement dans la relation pour que le coach Pierre Carraz soit intégré dans le projet intégralement….voir article « Haut niveau, athlètes capricieux ? » du 29 Juillet 2010. Extrait ci dessous.

" Dans la lignée de travail de Frédéric Fontang avec Jeremy Chardy en tennis, Pierre Carraz s’est engagé quand il découvre un « tel phénomène » de 14 ans. Plus de 10 ans sont passés, sûrement beaucoup de travail, et un succès s’est dégagé de cette rencontre à deux, faite de progrès progressifs et avec la sagesse du travail bien fait. « Tous les deux, nous y avons toujours cru, sans nous fixer de barrières… » 

Malgré tout, sagesse de l’entraineur, il se refuse de voir plus loin que la fin de l’Olympiade 2012… « J’ai promis à ses parents d’accompagner Christophe jusqu’aux jeux de Londres ». Après j’aurais passé l’âge, dit le septuagénaire, « le haut niveau n’est plus ce qu’il était. Les athlètes y sont souvent capricieux »

jean Claude Perrin, qui évoque cette race en voie de disparition. « Celle des entraineurs de club, passionné et désintéressé, capables de repérer les jeunes talents et de les accompagner au plus haut niveau ». Et Pierre Carraz se souligne « Bénévole » celui qui n’a jamais fait de l’athlétisme son métier…"

 
Publicités

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans athletisme, news, one month - one book, sport, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.