Risque et non conformisme

 

« Il faut prendre des risques pour réussir. Pour gagner il faut parfois se démarquer des autres.» Loïc Peyron. (Europe 1 – 8h50 lundi 24 Novembre 2008)

 
Cela me rappelle l’un des éléments d’Edith Luc, – Le leadership partagé – modèle d’apprentissage et d’actualisation- PUM – sur le développement du potentiel de leader chez chacun de nous.
 
extraits:
Le non conformisme social :
 
Les leaders étudiés et rencontrés au cours des années ont appris graduellement à se distinguer de leurs groupes d’appartenance,  à se libérer  progressivement et de des différentes façons de codes sociaux, et ce, avant même d’exercer des rôles de leadership.
 
L’apprentissage de cette distinction et  de cette capacité d’exprimer leurs opinions et leurs visions leur ont permis progressivement d’affirmer leur différence, d’envisager des solutions différemment, de faire face à l’adversité sociale et de prendre des risques
 
 
5 raisons de se différencier des normes et des attentes, qui certes varient d’un individu à l’autre, d’un contexte situationnel à l’autre.
  • L’évaluation du risque à se conformer
  • Identification des valeurs personnelles versus celle du groupe
  • Développement d’un sentiment de sécurité personnelle
  • Valorisation de nouveaux codes sociaux
  • Engagement envers le bien être d’une collectivité
 
Quelques exemples d’intérêt différents des autres :
         s’intéresser à  des domaines d’intérêts différents des autres
         refuser l’image négative de soi que renvoient parfois collègues, amis ou parents
         établir un cheminement de carrière différent des camarades de classe ou de collègues
         atteindre des normes de performance au dessus de ce que les collègues ou les patrons immédiatement attendent
         accepter des responsabilités malgré les objections des membres de l’équipe
         développer et implanter des stratégies d’amélioration d’un service ou d’un produit
         désobéir devant des situations d’abus ou de manquement d’intégrité
         être parmi les premiers à accepter des changements organisationnels malgré les résistances initiales de la majorité des collègues.
 
 
Les gestes de leadership :
Prendre des initiatives
Challenger le statu quo
Dire la vérité alors que les autres se taisent
Proposer des façons différentes d’analyser et de solutionner des problèmes
Implanter des pratiques nouvelles
Prendre des risques
Développer une vision nouvelle et mobilisatrice pour une collectivité
S’opposer au « groupthink »
 
 
 
 
It is Okay to be nonconforming and nontraditional.
Quirky talent tries things that by-the-book competitors won’t
By non conforming to some norms or to some preordained way of doing things the quirky leader set the tone for the organization to at least try the unconventional.
 

 

Publicités

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans news, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s