« Sur le court c’est bien moi” Novak Djokovic

 

« Je suis content d’en être arrivé de nouveau à un point où je peux dire ‘Sur le court c’est bien moi’
 
Problèmes privés (dont je ne peux pas parler) et j’ai  ressenti la pression du tennis.
Je devais faire face à des attentes que je n’avais jamais encore connues (comme défendre un titre de Grand Chelem en Australie)
J’étais mentalement instable. J’étais très émotif sur le court, tout est ressorti. Je me suis mis à penser à trop de choses « hors court » et tout mon jeu en a souffert ». 
 
Extrait L’Equipe- 13 Novembre – article Philippe Bouin
 

 

Publicités

A propos jacques hervet

A unique culture A worldwide Sports top level experience combined with a corporate experience. With the profound conviction in « accompanying an athlete, is helping him to manage himself alone »
Cet article, publié dans news, Tennis, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.